13/05/2007

La Prius et le bioethanol

Le bioethanol est généralement utilisé sous forme de mélange en proportions variable avec de l’essence Euro95.
On parle dès lors d’E85 ou d’E30 pour des mélanges contenant respectivement 85 % ou 30 % d’éthanol. Le complément étant de l’Euro95.
 
Depuis plusieurs années, toutes les Toyota, ainsi que la plupart des autres véhicules, sont prévus et garantis pour pouvoir rouler avec des mélanges contenant jusque 10 % d’éthanol. L’équivalent de l’E10 dans la terminologie utilisée plus haut.
Cette capacité d’acceptation minimale est en pratique souvent plus élevée. Pour les véhicules dit Flex-Fuel elle est même de 85 %, voir 100 % pour certains modèles. Donc de l’E85 ou de l’E100.
 
Quand est t’il en pratique pour les véhicules usuel et bien sur pour la Prius. Une Avensis essence a été utilisée avec de l’E30 et même de l’E40 sans poser le moindre problème. Des valeurs bien éloignées de l’E10 supposé normal. Il est donc possible de rouler avec des mélanges beaucoup plus élevés en concentration d’éthanol.
 
Dans le cas de la Prius, une conduite à l’E20 ne pose aucun problèmes, ni même à l’E30. A l’E40 un signal d’erreur apparaît au niveau du moteur mais le véhicule continue de fonctionner. Le signal disparaît lorsqu’on repasse à l’E30.
En étant conservateur, on peut donc conclure que la Prius est capable de fonctionner à l’E30 ; et pour être vraiment prudent elle peut certainement rouler à l’E20.
 
En terme de production de CO2 fossile cela signifie que l’émission de 104 g par kilomètre peut encore être réduite d’un cinquième en roulant à l’E20. Soit 83 g par kilomètre.
Bien entendu tout l’éthanol utilisé remplace de l’essence. Autrement dit, cela représente moins d’importation de pétrole en Belgique et donc une amélioration de la balance des paiements. Ceci d’autant plus que la Belgique, contrairement à la France n’importe pas 99,9 % de son pétrole mais carrément 100 %. Chaque litre de pétrole importé représente donc une perte sèche pour la Belgique. De l’argent brûlé au sens propre du terme. Personne ne le récupère. Dans le cas de l’éthanol chaque litre utilisé se retrouve dans la caisse de nos agriculteurs. L’éthanol, ne provoque donc pas de perte d’argent pour la Belgique puisque les agriculteurs sont aussi en Belgique. Tout le monde peut donc sans problème rouler à l’E20 et laisser tombé le 100 % pétrole que représente l’Euro95.
 
Oui, sauf que depuis le début de l’année, le ministre fédéral de l'environnement Bruno Tobback, a fait passé un arrêté Royal interdisant purement et simplement la vente de l’E85 au grand public. Vu que tout le monde va vers plus de biocarburants, on se demande toujours quelle fut la motivation de cette décision. En espérant qu'elle ne soit pas due à des raisons inavouables, le ministre l’expliquera peut-être un jour. Entre temps, cette décision va clairement contre l’intérêt de la Belgique et à l’opposé de toute logique rationnelle au vu de nos 100 % d’importations du pétrole alors que les biocarburants pourraient, pour la majeure partie, êtres produits chez nous. Nous restons donc dans l’expectative.
 
Comme Bruno Tobback agit au fédéral, la vente d’E85 est interdite sur la totalité de notre territoire. Pour en trouver il faut se rendre au pays d’Angela Merkel; plus particulièrement à Cologne. C’est en effet sur la Konrad-Hausmann strasse que se trouve la station E85 la plus proche. Très précisément la station Avex au numéro 2 à Köln-Pesh, dans la Banlieue Ouest de Cologne. On trouve absolument tout dans cette station, Euro95, Euro98, Diesel, Biodiesel et surtout l’E85. En plus l’E85 est à, tenez vous bien, 89 cent le litre ; soit moins cher que l’Euro95 à 1,29.
 
Bien entendu la Prius ne peut pas prendre de l’E85 directement, il faut le mélanger à l’Euro95. Pour faire de l’E20 à partir d’E85 et d’Euro95, ajouter 1 litre d’E85 à 3,25 litres d’Euro95 pour obtenir 4,25 litres d’E20. En pratique, estimer le volume de carburant que vous voulez mettre dans votre réservoir, par exemple 30 litres, et divisé par 4,25, vous obtiendrez le volume d’E85 à ajouter à l’Euro95 pour faire le volume voulu d’E20. Dans l’exemple il s’agit de 7,06 litres. Si vous voulez faire encore plus simple, et en gros, considéré un quart d’E85 et trois quart d’Euro95.
Attention, ne loupez pas la station, la prochaine la plus proche est près de Bonn à Hennef au numéro 150 de la Frankfurter strasse. Une station Oil-tankstellen.
 
L’E20 ainsi obtenue revient à 1,20 €. Bien entendu, à moins de passer par là par hasard, il s’agit surtout ici de démontrer la situation absolument ridicule de Bruno Tobback, qui fait de la Belgique le dernier village Gaulois à faire de la résistance aux biocarburants.
Octa+ à pourtant une pompe d’E85 prête à l’emplois à Auderghem, mais avec un cadenas dessus, le comble.
 
Il serait pourtant temps de comprendre que la solution est bel et bien de combiner la Prius rechargeable et le bioethanol et qu’il faut donc de l’E85 en Belgique. La production d’éthanol ne produit que peu ou pas de CO2, et notre production électrique nationale n’est que minoritairement fossile et convertible vers plus d’électricité verte.
 
ethanol elec red

Et les accises perdues sur l’éthanol peuvent se reprendre facilement ailleurs en taxant ce qui pollue vraiment. Le charbon, le gaz fossile, le pétrole, les chaudières à combustible fossile, les cheminées, les diesel sans filtre à particule, le plomb en toiture, les batteries au plomb, le zinc en toiture, les gouttières en zinc, les peintures et vernis aux solvants, le white-spirit, les citerne de mazout, le transport de mazout, les moteurs deux temps sans catalyseur, le bois tropical illégal,... etc. Autant d’exemples ou une taxe supplémentaire serait au contraire réellement profitable dans tous les sens du terme. Tant économique qu’écologique.

 
 
Patrick Léonard
Président du Prius Club de Belgique

22:44 Écrit par Patrick L dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |